Étude de Faisabilité: Projet d’appui à la formation technique et professionnelle en Guinée

Termes de références

ETUDE DE FAISABILITE

Projet d’Appui à la formation technique et professionnelle vers l’employabilité des jeunes en république de Guinée

  1. INFORMATIONS GENERALES

 

  • Contexte et justification

ADAFO assiste et conseille les Salésiens de Don Bosco (SDB) en matière de gestion de cycle de projet. C’est dans cette perspective que ce bureau de planification et de développement appuie les Centres Don Bosco de la Haute Guinée (Kankan et Siguiri) dans l’identification, la formulation, la mise en œuvre et le suivi-évaluation d’un projet pour favoriser l’employabilité des jeunes par une Formation Professionnelle de qualité et en leur accompagnant dans leur intégration au monde du travail. Un premier proposé est déjà élaboré (Annexe 2). Il est prévu de l’adresser au Gouvernement Allemand, notamment le Ministère Fédéral de la Coopération Économique et le Développement (BMZ), en collaboration avec l’ONG Don Bosco Mondo (Bonn, Allemagne).

Pour fonder la décision finale, le Gouvernement Allemand exige une étude de faisabilité dont les termes de références sont libellés comme suit.

  • Cible du travail de l’expertise

Les principaux bénéficiaires du travail de l’expertise :

– Le Centre Don Bosco de Kankan et sa communauté éducative : personnel administratif, personnel enseignant, apprenants, diplômés, parents d’élèves… L’expertise devra veiller à leur totale implication et appropriation ;

– Le Centre Don Bosco de Siguiri et sa communauté éducative : le personnel administratif, le personnel enseignant, les apprenants, les diplômés, les parents d’élèves… L’expertise devra veiller à leur totale implication et appropriation ;

– Les communautés salésiennes de Kankan et de Siguiri. L’expertise devra veiller à leur totale implication et appropriation en sachant qu’ils seront le maître d’ouvrage délégué du projet ;

– ADAFO, le bureau de planification et de développement des SDB. L’expertise devra veiller à leur totale implication et appropriation en sachant qu’ils seront le maître d’ouvrage du projet ;

– Institutions de tutelle notamment les structures décentralisées des ministères et administrations publiques en lien avec la formation et l’emploi des jeunes ;

– Don Bosco Mondo et la BMZ pour les conseils et recommandations qui seront donnés à la mission.

 

  1. DESCRIPTION DES PRESTATIONS

2.1 Objectif général

L’objectif général de cette mission consiste à étudier les conditions de mise en place du projet, sa pertinence et les garanties nécessaires à sa pérennité.

 

2.2 Objectif spécifique

Orienter les Salésiens de Don Bosco, son bureau de planification et ses partenaires sur une planification réaliste des activités avec des objectifs, des indicateurs vérifiables, une analyse du personnel indispensable, un budget, un chronogramme des activités ainsi que les modalités de mise en œuvre les plus adaptées.

Ceci dans le but d’une révision critique du projet planifié en ce qui concerne les critères de l’OECD/DAC (Annexe 3) de relevance, efficacité, efficience, impact et durabilité.

L’étude devra clarifier les prés requis, les opportunités et les risques. Elle devra respecter certains critères de contenu et de structure :

 

  1. But, objectifs et utilisation de l’étude de faisabilité
  • Quelle est la cause concrète de l’étude et quel but a-t-elle ?
  • Qui utilisera les résultats comment et pourquoi?
  • Portée temporal et géographique
  • Quels secteurs seront analysés?
  • Quelle méthode et quels instruments seront appliqués? (Veuillez décrire en détail)
  • Est-ce qu’il y a des expériences d’autres projets antérieurs et d’autres analyses qu’on peut utiliser de base pour cette étude de faisabilité?

 

  1. Situation de départ et analyse des problèmes (quant au système de la formation professionnelle technique)
  • Analyse du contexte et la situation du départ: comment est la situation de départ en ce qui concerne le secteur de la formation professionnelle technique en Guinée, spécialement à Kankan et Siguiri? Quel est le contexte socio-économique, politique, culturelle en Guinée?
  • Quel est le cadre politique en Guinée pour la formation professionnelle technique (p.ex. stratégies, plans de développement, système de certification, soutien financier de l’État, etc.)
  • Comment est la demande pour la formation professionnelle technique?
  • Quels problèmes ont été identifiés dans le contexte de la formation professionnelle technique? Quels sont les raisons et les conséquences pour la vie des populations? Quels groupes de la population sont concernés?
  • À la base de cette analyse de problèmes quel besoin a été identifié pour la formation professionnelle technique? Comment le besoin a été identifié?
  • Existent-ils des alternatives à la proposition du projet prévu ?

 

  1. Salésiens de Don Bosco et les centres à Kankan et Siguiri
  • Quelles sont les capacités institutionnelles, thématiques, personnels et financiers des SDB dans la Province AFO ?
  • Quelles sont les capacités institutionnelles, thématiques, personnels et financiers des SDB à Kankan et Siguiri?
  • Comment est la situation des deux centres de formation Don Bosco à Kankan et Siguiri (qualité et nombre des infrastructures, équipements, offre éducatif, capacités du personnel, offres d’assistance etc.)
  • Quels sont les activités nécessaires pour renforcer les capacités organisationnelles et générales des SDB pour la réalisation du projet?
  • Quel est la relation entre le groupe cible et le promoteur/porteur de projet?
  • Est-ce qu’il y a des conflits où différents intérêts entre les groupes concernées et les SDB ? Comment pourrait-on renforcer la collaboration entre les SDB et autres acteurs?

 

  1. Analyse du groupe cible et d’autres concernés de projet
  • Groupe cible direct
  • Qui est le groupe cible direct ? Comment sélectionner le groupe cible? Critères de sélection?
  • Description du groupe cible: genre, âge, religion, langue, capacités, autres points intéressants et à prendre en considération par le projet?
  • Quels sont les besoins du groupe cible? Comment pourrait-on satisfaire ces besoins?
  • Quelle est la situation de l’accès à l’emploi, de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes à Siguiri et à Kankan et quelles sont les stratégies d’insertion les plus adaptés ?
  • Quel rôle dans la vie culturelle/dans la société joue le groupe cible à Kankan et Siguiri?
  • En cas de soutien pour le groupe cible, quel conflit d’intérêt potentiels cela pourrait avoir pour autre groupes dans la population (« do no harm »)?
  • Desquelles capacités dispose le groupe cible pour résoudre les problèmes eux-mêmes, quelles contributions peuvent-ils fournir? Comment soutenir les capacités existantes? Comment soutenir l’autopromotion?

 

  • Personnes et groupes concernées (groupe cible indirect) / « Stakeholders »
  • Autres groupes / organisations / institutions étatiques/ non-étatiques / entreprises / chambres impliquées dans le projet, dans le secteur et dans la zone de projet ?
  • Quels sont les établissements existants, leurs forces et faiblesses, leurs stratégies d’insertion professionnelle de leurs diplômés ?
  • Comment rendre le concept du projet dans les stratégies nationales? Quel type et quels processus d’apprentissage sont recommandés ? Quels sont les besoins spécifiques des ateliers et leurs modalités de mise en œuvre ? Quels sont les besoins en infrastructures et équipements, en les justifiant par rapport au ratio coût/efficacité ? Est-ce qu’il y a un besoin d’assistance technique à long terme ? Si oui ! Lequel ?
  • Quels intérêts au projet prévu ont les parties prenants/acteurs institutionnels dans le projet? Quels intérêts au projet prévu ont les entreprises en particulier ?
  • Conflits d’intérêts?
  • Existent-ils des interactions et des synergies avec autres planifications, projets prévus, activités des groupes cibles et des parties prenants ?
  • Comment cela est pris en compte par le projet prévu ?
  • Les différents groupes cibles, les personnes concernées et les parties prenants du projet ont-ils une perception commune des problèmes, besoins identifiés et les mesures proposés pour surmonter les problèmes ?
  • Quel sera le dégrée d’intensité à soutenir le projet, mesures prévues ? Quel sera le dégrée d’influencer les résultats de projet (du côté des groupes cibles) ? Quels accords existent-ils entre les différents concernés de projet ?
  1. Appréciation / évaluation de proposition du projet selon les critères DAC : pertinence, efficacité, efficience, signification/impacts supérieurs, durabilité

 

  1. Autres spécifications attendues en vue des questions mentionnés

 

  • Modifier et compléter le Cadre Logique de la demande, et faire adopter par les parties prenantes. Il faudra donner des recommandations pour les activités et leurs moyens ; définir les indicateurs de succès, cibles et bases et leurs sources de vérification ; définir les hypothèses et risques du projet ;
  • Compléter la liste des parties prenantes et leurs coordonnées ;
  • Analyser les capacités des parties prenantes participant au management du projet, et proposer des activités spécifiques au sein du projet pour les améliorer en vue de l’atteinte de l’objectif spécifique et la maximisation des impacts ;
  • Compléter la liste des projets et programmes agissant dans les domaines de l’insertion socio-professionnelle des jeunes et définir le lien, l’interaction et/ou la coordination avec le projet ;
  • Favoriser la prise en compte de l’aspect genre dans le projet, et faire des recommandations en ce sens.
  • Proposer un système interne de suivi efficace du projet. Préparer les TdRs pour le suivi externe, ainsi que pour l’évaluation à mi-parcours du projet ;
  • Proposer un système de management / coordination efficace et efficient à mettre en place au sein du dispositif de coordination entre les parties prenantes et les bailleurs

 

Tous ces questions clés sont mentionnées pour l’orientation et sélectionner des questions prioritaires. Les résultats de l’étude de faisabilité sont utilisés par les SDB de la Province AFO et le partenaire Allemand, Don Bosco Mondo e.V., pour l’élaboration d’un projet qui pourrait être financé par le Gouvernement Allemand en vue de la réalisation des critères OECD/DAC (relevance, effectivité, efficacité, impact, durabilité). L’étude sera aussi transmise au Gouvernement Allemand comme annexe du proposé final du projet. Les résultats vont contribuer à l’optimisation de l’implémentation du projet prévu aussi que le monitoring, l’évaluation des activités et l’impact.

 

  1. Portée du Travail et Calendrier

Portée géographique

L’emplacement de la mission sera Kankan, Guinée. Une visite de sites aux parties prenantes à Siguiri est exigée et le prestataire le précisera dans sa méthodologie.

Ces missions sur ces sites seront coordonnées avec les SDB et ADAFO et se dérouleront durant la première phase de collecte de données.

Méthodologie

L’étude devrait analyser la situation selon les questions dans le paragraphe 2 des Termes de Référence. Il devrait inclure une étude de base et une révision critique du projet prévu à la base des critères OECD/DAC. On attend que les consultants utilisent une variété des méthodes qui fournissent des informations fiables sur les demandes d’une école secondaire à jour. Les résultats devraient être validés par différents méthodes. Une mixture de méthodes analytiques qualitatives et quantitatives pourrait être utilisés, p. ex. discussions en groupe, observations sur lieu, interviews semi-standardisés ou l’analyses des dates secondaires. Ce qui concerne les besoins des consultants, les SDB se tiennent prêt à fournir les dates nécessaires.

Le consultant utilisera absolument l’approche participative et s’attèlera au moins à faire :

–    Réunion de démarrage avec les SDB, ADAFO à Siguiri/Kankan ;

–     Revue documentaire : analyse de rapports existants ;

–     Visite de terrain : Kankan et Siguiri ;

–     Entretiens avec les groupes-cible, autorités, parties prenantes ;

–     Discussions, interviews individuel et observations directes ;

–    Echange avec les entreprises et employeurs significatifs œuvrant dans les zones ;

–     Echange avec les partenaires de développement œuvrant dans les zones.

 

Il est suggéré que l’expertise divise sa mission en trois phases :

 

(a)       Phase de démarrage et collecte de données: réunion de démarrage, études, et entretiens. Travail en collaboration avec ADAFO et les SDB en Haute Guinée. Finalisation et transmission du brouillon du rapport préliminaire aux parties prenantes ;

(b)      Phase de préparation du rapport de d’étude de faisabilité. Validation du rapport préliminaire par les parties prenantes, détails et corrections. Production des rapports de formulation à l’état de draft. Présentation aux agents principaux du projet (atelier) ;

(c)       Phase de rapportage final, de finalisation des documents intégrant les            remarques de l’atelier de validation et débriefing à Kankan.

 

Calendrier

Février 2020 Mars 2020 Avril 2020
Accord contractuel
Kick-Off Workshop
Collection des dates secondaires
Travail sur lieu
Presentation des résultats
Rapport final

 

 

 

 

On attend que l’équipe consultative aille travailler en coopération avec les SDB et qu’elle va élaborer les produits suivants :

  • Un court rapport au début du travail avec le proposé de l’approche, la méthodologie et les coûts;
  • Un débriefing workshop participatif pour présenter et discuter les résultats et recommandations provisoires avec les SDB et représentantes du groupe cible ;
  • Un rapport final en français ou anglais avec le maximum de 15 pages avec les résultats et conclusions aussi que les annexes suivantes : liste des abréviations, liste des institutions visités et personnes interviewé, calendrier des consultants pendant le travail sur lieu, liste des documents utilisés, dates et littérature, profile court des consultants ;
  • Résumé exécutif en français avec les résultats et recommandations clés;
  • Présentation du rapport final

 

  1. EXPERTISE DEMANDEE

Formation : Diplômé d’études supérieures avec une spécialisation en gestion des projets, économie du développement, sociologie ou diplôme équivalent d’une Université dans le domaine des sciences de l’éducation.

Expérience : Au moins 10 ans d’expérience dans l’appui aux politiques, programmes ou projets de développement dans le secteur de la formation professionnelle, dont au moins 5 au niveau des politiques et des stratégies nationales et/ou régionales de développement. Etudes de formulation/faisabilité d’au moins 4 projets de développement, dont au moins 3 dans le domaine de la formation professionnelle ou de l’emploi des jeunes. Mise en œuvre (minimum 2 ans) d’au moins 1 programme ou projet liés au secteur de la formation professionnelle. Mise en œuvre (minimum 2 ans) d’au moins un projet de renforcement de capacités institutionnelles.

 

Les consultants n’agissent pas comme représentants d’une partie et doivent être indépendants et impartiaux.

 

  1. ETHIQUE

Les consultants ne doivent pas divulguer les informations concernant l’étude à une troisième partie sans information préalable et approbation par les SDB. Toutes les dates recueillies, papier et électronique, doivent être soumis avec les produits finals.

 

  1. Rémunération
  • Selon le barème de consultance local en RCA ou le cas échéant du pays résident du consultant. Le règlement des sommes s’effectuera selon la répartition suivante :
  • 30% après signature de contrat
  • 50% après la remise du rapport d’étude assorti d’un document de projet ;
  • 20% après la validation du rapport de l’étude

 

  1. Modalité d’organisation

 

La proposition technique et financière devra être faite selon le format suivant :

  1. a) La description des expériences du consultant dans les prestations similaires dans les évaluations de développement, des missions en Guinée et/ou dans la région;
  2. b) une note technique incluant la compréhension du mandat, les observations/suggestions des TdR, la méthodologie de mise en œuvre et un planning de réalisation de la mission incluant une mission
  3. c) Un calendrier détaillé de l’étude ;
  4. d) Le diplôme et CV détaillé de chaque membre de l’équipe consultative proposée
  5. e) Le budget détaillé

La date limite pour la soumission des offres techniques et financière est fixée au 28.02.2020.

Le  dossier de   candidature est à  envoyer aux  adresses suivantes : annick.seka@adafo-sdb.org

edith.pale@adafo-sdb.org

s.gross@don-bosco-mondo.de

 

Vu le délai court, des propositions d’études partielles sur un ou deux secteurs sont les bienvenus.

Les SDB vont faciliter la mission avec un appui logistique, l’accueil sur place, le déplacement à l’intérieur du pays.

Les personnes impliquées et leur responsabilité :

  • Père Paul ADIJBODE – Directeur de Bureau de Planification et de Développement (ADAFO) de la province AFO
  • Père Marco DIAZ – Directeur du centre de Kankan
  • Père Rafaël SABE – Directeur du centre de Siguiri
  • Yéri Edith PALE, gestionnaire de projets à ADAFO (Mali)
  • Mme Annick SEKA épse BAGNINI, gestionnaire de projets à ADAFO (CI)
  • Steffen Groß – Gestionnaire de projets (Don Bosco Mondo e.V. Bonn, Allemagne)